5 ethnies du Nord Bénin

Il n’y a de richesses que d’hommes, dit-on! Le Bénin compte environ 11 millions d’habitants répartis sur 114 764 kms 2. A chaque zone géographique, ses ethnies et a chaque ethnie, son histoire, sa tradition et un mode de vie particulier de ses membres. Le bénin compte plus de dix groupes ethniques. En effet, dans l’ex Dahomey, la diversité culturelle est un fait et c’est ce qui fait la beauté du pays de Béhanzin,  de Kaba et de Bio Guerra.  Parmi cette dizaine d’ethnies du Bénin, découvrez cinq des principales ethnies du Nord Bénin

Ethnies du Nord Bénin – Les Baatombu

Encore appelés les baribas par le colonisateur, les baatombu (pluriel de baatonu) constituent  la principale ethnie qu’on retrouve dans la partie septentrionale du Bénin. Elle représente 13% de la population du Bénin. Ils sont plus présents dans  les communes de Nikki, Sinendé, Ndali, Bembèrèkè, Gogounou, Banikoara, Kandi, Kérou, Kouandé, Wassa, Péhunco. Leur effectif est également très considérable à Parakou, Kalalé et à Tchaourou. Ce vaste espace géographique qu’occupent les baribas s’appelle le barutem. On distingue les  baatombu autochtones et les baatombu wassangaris (avanturiers). Ces derniers sont des princes. La légende raconte que les wassangaris auraient quittés un pays arabe pour se retrouver à Nikki. Ils fondèrent ainsi le royaume de Nikki. Le royaume de Nikki fut un puissant royaume et devient par la suite une empire. A Nikki, est célébrée chaque année la fête de la Gaani qui est le nouvel an chez les baatombu.

Le bariba a été la première langue utilisée dans le cadre de l’alphabétisation au Bénin.  Le Donkourou et la Gaani sont les fêtes culturelles des baatombu.  Il existe trois variantes du parlé de la langue batonnu. La variante parlée à Nikki, Ndali, Pérèrè, Sinendé Bembèrèkè,  la variante parlée à Kouandé, Péhunco, Kouandé et la variante parlée à Banikoara, Gogounou et Kandi. Les baribas sont attachés à leur culture. Les baribas sont très accueillants.  Mais s’il y a une chose que le bariba n’admet pas, c’est la honte. Il préfèrera la mort à la honte. Les baribas aiment manger l’igname pilé.  Le Boo (autre langue très parlée au nord) est classé dans le même groupe ethnique que le bariba. D’ailleurs, les baribas et les boo  sont très unis par l’histoire.

Ethnies du Nord Bénin – Les Peuls

Encore appelés Fulani, fulfulbè, fulbé, ou encore pouloh, les peuls sont présents dans tous les pays de  l’Afrique de l’ouest. Au Bénin, on les retrouve principalement dans la partie septentrionale du Bénin. Ils représentent 2% de la population Béninoise. Les peuls représentent la deuxième ethnie du nord Bénin. Les  peuls vivent majoritairement dans des campements. Ils ont pour activité principale l’élevage. En milieu peul, il existe une fête culturelle insolite : la flagellation.  Elle consiste pour des jeunes, torses nues, à se donner des coups de fouets très sanglants sous le résonnement des gros tambours et les cris d’encouragement du public. 

Ethnies du Nord Bénin - Les peuls
Ethnies du Nord Bénin – Les peuls

C’est une manière pour ces jeunes gens dont les âges sont compris entre  16 et 30 ans de montrer leur bravoure. Il arrive souvent de reconnaître les personnes de l’ethnie peule. En effet, les hommes peuls s’habillent en boubou (couleur bleu généralement) bâtons et/ou radio en main. Les jeunes filles et les femmes aiment les couleurs vives, ce qui transparaît également dans leur maquillage. Leurs mains et leur cous sont entourées de nombreuses perles.

Ethnies du Nord Bénin – Les Dendis

Le dendi n’est pas classé dans le même groupe linguistique que le bariba, mais le mode de vie des dendis s’apparente à celui des baatombu. Comme ces derniers, ils célèbrent également la Gaani à Djougou.  Et si  le bariba est la langue majoritaire au nord du Benin, le dendi est la langue la plus parlée. Les dendis sont essentiellement des musulmans.  Ils sont installés principalement à Karimama, Malanville, Parakou, Kandi, et Djougou. Du fait que le commerce est leur activité principale, les dendis sont retrouvés partout dans le nord Bénin. Le dendi se confond au zarma. En effet ces deux langues sont des langues songhaï.  

Ethnies du Nord Bénin – Les Bètammaribès. 

La langue parlée par les Bètammaribès s’appellent le ditamari ou otamari. Selon l’histoire, les Bètammaribès ont quitté la Haute Volta (Burkina-Faso) parcequ’ils s’opposaient à une domination. Ils se sont installés dans l’Atacora. Les bêtammaribès sont reconnus par leurs scarifications. En effet, ils pratiquent la scarification totale du visage. L’agriculture et la chasse sont leurs activités principales. Physiquement, les bêtammaribès sont très forts et endurants.

Ils aiment l’ambiance. Ils n’hésitent pas à se faire plaisir autour du  tchoukoutou. Le Tchoukoutou est une bière fabriquée à base de sorgho. Cette boisson se vend partout au nord dans les cabarets. Les bètamaribès sont également connus pour leur danse traditionnelle, le timpentin.  Le timpenti se danse officiellement lors de la récolte du sorgho. C’est la danse des prémices. Mais elle se danse à n’importe quel moment.

Il serait gravissime de parler des Bètamaribès sans parler du fameux tata-somba. Les tatas somba sont des constructions à architecture unique. Il s’agit d’une construction à étage. Il dispose d’un rez-de-chaussée et d’un niveau supérieur où l’on retrouve des habitations et des greniers à provisions. L’étage permet de se protéger contre les fauves et, en même temps, de voir l’ennemi et de se préparer à l’affronter. Mais cette construction traditionnelle disparaît progressivement. C’est alors qu’elle a été classée patrimoine mondiale de l’Unesco.

Vous pouvez encore voir un tata somba à Natitingou plus précisément à « la brèche ».  Il existe également un hôtel appelé Hotel Tata-Somba. C’est une construction moderne dont l’architecture est  inspirée du tata somba

Ethnies du Nord Bénin – Les Yom et Lokpa 

Ce sont deux langues différentes, mais qui appartiennent toutes au même groupe ethnique. Leurs modes de vie s’apparentent fortement. On retrouve les Dendis et Lokpa dans le département de la Donga. Comme les peuls, les lokpa pratiquent aussi la flagellation. La fête de la flagellation s’appelle le « Koumouhou ». Les populations Lokpa et Yom sont également très endurants.  Ils ont pour activité principale l’agriculture. Les Yom sont également appelés les « dompango ». 

Il existe également d’autres ethnies comme les Mokolés qu’on retrouve dans le Borgou et l’Alibori, les Natimba, les Wamas, les Berba dans l’Atacora, les Kotokolis dans la Donga sans oublier les Nagos très nombreux à Tchaourou. Toutes ces ethnies sont riches de traditions et d’histoire. 

Et toi, connais-tu les ethnies du Nord Bénin ?
Partages-le en commentaire !


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Ethnies, Nord Bénin


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

A la découverte de Kandi, la cité des kandissounons

L’ordre de naissance et les noms en bariba

Banikoara, la cité des Bani Gansé

Soyez informés de nos articles en premier !

>