Zagnanado, la ville où la nuit est mal tombée

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Zagnanado, la ville où la nuit est mal tombée

Située dans la région Agonlin, au sud du Bénin, Zagnanado est l’une des 8 communes du département du Zou.  Étalé sur une superficie de 750 km², cette commune est composée de six arrondissements dont Banamè, le village le plus connu de la région en raison d’une jeune dame qui s’est auto proclamée Dieu et ayant fondé sa propre église qui a son siège dans le village de Banamè.

Zagnanado se retrouve dans le plus petit plateau au nord de la dépression de la Lama, l’une des plus grandes qui caractérise le relief du Bénin. A moins de 5 km de Covè, Zagnanado se retrouve dans la région agonlin que nous allons découvrir.

Zangnanado - © Visiter le Bénin
Zagnanado – © Wikipédia

Histoire de la Région Agonlin

Agonlin est une région du Sud – Bénin qui réunissait Covè, Zagnanado et Ouinhi. Les personnes originaires de cette région sont de l’ethnie Mahi et sont généralement appelés les Mahi sans collines. Cette appellation vient du fait que la plupart des Mahi du Bénin, sont originaires des zones ayant des collines comme Savalou, Dassa, Savè.

L’histoire de Agonlin remonte à plusieurs décennies. On raconte plusieurs anecdotes sur la naissance du nom Agonlin. L’une des plus célèbres révèle qu’en fuyant la famine et la guerre à Tado, la famille Ganyé conduit par deux autres que sonT Adissou et Zéhê trouvaient refuge à Agon, un village sur la voie menant de Cotonou à Bohicon. A Agon malheureusement, ils ne vécurent que la sécheresse.

Ils entreprirent donc une nouvelle migration et s’installa cette fois ci sur le plateau de Covè. Là, ils firent face à un autre problème. La zone était pillée par les Nagos. A cette découverte, ils voulurent rebrousser chemin vers Agon mais l’un d’eux suggéra de rester et d’aider les autochtones à combattre l’assaillant car Agon – Lin – Covè pour dire que Agon est loin de Covè d’où le nom Agonlin donnée à cette région.  Les ressortissants sont appelés Agonlinou.

D’où vient le nom Zagnanado

Dans sa conquête du pouvoir et pour mieux agrandir son royaume, le roi Agonglo alors sur le trône de Dahomey a conquis la région Agonlin et avec cette région plusieurs autres. On y installa alors une ferme royale sur plusieurs espaces dont le lieu qui abrite actuellement le CEG Zagnanado. L’histoire raconte que les natifs de la zone auraient été déplacés vers les forêts de d’Agluiglui, d’Adjido et de Kingon, des villages qui existent encore de nos jours.

Et lors du règne de Ghézo, la domination s’est plus accentuée et la région était utilisé par le roi pour aller en guerre contre ses ennemies notamment les Yorubas. Il y a installé le quartier général de son armée. Un jour, revenant d’une lutte victorieuse, le Roi Ghézo et son cortège s’arrêta non loin de Kétou pour célébrer leur victoire quand le roi fut atteint par une flèche. Il résista à sa blessure et entrepris de retourner dans son royaume.

Le cortège pris donc départ rapidement en prenant un raccourci qui nécessitait de passer par Agonlin. Une fois à Kpédékpo, un arrondissement de l’actuelle commune de Zagnanado, le roi demanda à se désaltérer. Après s’être désaltéré, son état s’aggrava dangereusement et malgré que le cortège accélère sa marche, le pire s’est produit. Le roi perdit son dernier souffle de vie.

Étant donné qu’un roi ne devait jamais rendre l’âme hors du palais royal, l’un des sages présent dans le cortège cria en langue fongbe une mauvaise nuit est tombée « Zan – lyan – do » d’où le nom Zagnanado. Le nom de cette commune vient donc de ce malheureux incident. La mort du Roi Ghézo hors de son palais royal.

Richesse de la région agonlin

Cette région regorge de plusieurs richesses tant culinaires, culturelles que touristique. Sur le plan du tourisme, Zagnanado dispose de sites non aménagé et non valorisé. Cette commune dispose même d’un village lacustre au milieu du lac Azili. Très peu connu, ce lac est une presqu’île sur lequel vive les Agonlinou. Issu d’une source d’eau minérale où l’eau gicle du sol sans jamais tarir.

Ce site d’eau situé à Awinvi est actuellement aménagé et sert de source d’approvisionnement en eau à la zone. On peut aussi visiter à Zagnanado l’ancien camp de formation du roi Ghézo, le monastère de Bama, et bien d’autres lieux historiques. L’Église Catholique de Zagnanado est aussi un lieu historique qu’il faut absolument découvrir. La construction de cette église est le résultat d’une parfaite entente entre les religions endogènes et celles modernes.

Sur le plan culinaire, le Kluiklui est une spécialité indéniable à la région. Le Kluiklui pimenté est une galette à base d’arachide. Cette galette accompagne le gari, la bouillie et bien d’autres repas pour le goûter. Avec ce même Kluiklui on réalise le Bigo un mélange de kluiklui, d’huile d’arachide et de gari. Pour aussi se procurer en huile d’arachide, c’est l’endroit idéal.

Sur le plan culturel, plusieurs cérémonies de réjouissance sont organisées autour des tambours. La spécialité de la région est le Sato. Le Sato est un tambour très haut et pas habituel. Autrefois jouer lors du décès de grand dignitaire, cette danse de nos jours est enseignée à d’autres personnes pour mieux la faire découvrir. Jouer au Sato est un art car seuls les orphelins ont le droit d’y jouer.

Et l’on joue avec la main gauche ou droite selon qu’on a perdu son père ou sa mère. Et lorsqu’on est orphelin des deux parents, on peut jouer des deux mains. Le Sato, ce tam-tam géant, qu’on saute pour taper, existe en masculin pour les hommes et féminin pour les femmes. Les femmes ne peuvent pas jouer pour les hommes et vice-versa. A Zagnanado, on danse aussi du Tchinkounmè et du Gota.

As-tu déjà eu l’occasion de visiter Zagnanado ?
Partages-le en commentaire !


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Tourisme, Villes


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

A la découverte de Kandi, la cité des kandissounons

Banikoara, la cité des Bani Gansé

Sèmè-Podji, un carrefour entre l’artisanat et l’industrie

Soyez informés de nos articles en premier !

>