La Place de l’Etoile Rouge

Dans les grandes villes du monde entier, io est fréquent de trouver des monuments, témoins ou symboles d’un passé ou d’une histoire collective : l’histoire de ces villes, d’un peuple ou de la nation. C’est ainsi qu’à Cotonou, capitale économique du Bénin, il y a le monument appelé « étoile rouge », érigé pour représenter une période de l’histoire, non seulement, du peuple Cotonois mais du peuple Béninois entier. Le monument situé au lieu dénommé « place de l’étoile rouge » est le symbole d’une histoire belle et douloureuse à la fois et impacte la vie socio-économique de Cotonou depuis sa construction. Ce monument est aussi l’identité culturelle et artistique de Cotonou. Il est situé au quartier Gbégamey, sur l’un des plus grands carrefours de la ville.

Bénin Cotonou Place de l’Étoile Rouge
Bénin Cotonou Place de l’Étoile Rouge

Naissance de l’étoile rouge

En 1972, le Général Mathieu KEREKOU, ancien Président de la République populaire de Dahomey, prend le pouvoir suite à un énième coup d’Etat militaire et arrive à stabiliser le Bénin (ex-Dahomey) depuis son indépendance en 1960. Il instaure dès 1974 le régime révolutionnaire Marxisme-léninisme et change le nom du Dahomey en République populaire du Bénin. Pour marquer son régime, caractérisé par la couleur rouge révolutionnaire, il décide d’ériger en plein cœur de Cotonou, capitale économique du Bénin, une géante statue avec tout un symbole.

Caractéristiques de l’Etoile rouge

L’Etoile rouge est un gigantesque monument situé à Gbégamey, sur l’un des plus grands carrefours de la ville. Ce monument est formé d’un grand cercle au centre duquel une étoile rouge à cinq branches est dessinée. A l’épicentre de cette étoile rouge, une tour surmontée par une statue géante est construite. Sur cette tour, il y a un homme (surnommé Jacob par les béninois) muni d’une arme à l’épaule qui rappelle aux béninois l’obligation du service militaire ; aussi d’un fagot, le bois de chauffe symbole de la source d’énergie du peuple béninois ; et enfin d’une houe qui symbolise l’agriculture, le levier important de l’économie béninoise. La place est devenue aujourd’hui un espace vert grâce à un entretien régulier et une plantation fréquente d’arbres.  

Construction de la place de l’étoile rouge

Suite à la volonté du Général Mathieu d’ériger un monument géant à l’intérieur de Cotonou pour matérialiser son régime révolutionnaire marxisme-léninisme, le projet fut confié aux russes pour la réalisation. La Russie a été un grand partenaire du régime révolutionnaire béninois pour son statut de grande figure mondiale du régime marxisme-léninisme. La couleur rouge choisie pour l’étoile rouge est le symbole des régimes révolutionnaire à l’instar de Kremlin en Russie.

La période de la construction de la place de l’Etoile Rouge

Quelques mois après l’adhésion de la république du Bénin à la politique marxisme-léninisme en 1974, le général MK a décidé de la construction de la place de l’Etoile rouge pour matérialiser son régime. Ainsi de 1974 à 1977, le monument a été construit par des entreprises russes. Une main d’œuvre importante nationale et étrangère y a travaillé.

L’impact de la place de l’Etoile rouge  sur la vie socio-économique 

La place de l’étoile rouge est située sur l’un des plus grands carrefours de Cotonou. Elle donc est en plein cœur de la vie socio-économique du Bénin en raison de sa situation géographique.

En effet, la place de l’Etoile Rouge est située sur un grand carrefour sur la route inter-état Cotonou-Nord Bénin et à 5 minutes de l’aéroport international Bernardin Cardinal GANTIN de Cotonou. Ce qui fait d’elle une attraction touristique aussi bien pour les nationaux que pour les étrangers.

Ensuite cette place sert à diverses activités commerciales en période des vacances scolaires et des fêtes de fin d’années. Plusieurs entreprises longent les carrefours tels que les agences de voyage et les hôtels. 

Enfin, la place sert de lieu de distraction et de repos pour la population de Cotonou surtout les conducteurs de taxi moto communément appelés Zémidjan. Les sportifs aussi y trouvent leur lieu d’exercice surtout les soirs et les week-ends. 

Se rendre à la place de l’Etoile rouge

Que vous soyez à l’étranger ou à l’intérieur du Bénin, il est très facile de se rendre à la place de l’Etoile rouge sans se perdre. 

Vous habitez à Cotonou et vous désirez faire un tour à la place de l’étoile rouge pour se distraire ou faire une quelconque activité, il suffit d’appeler un taxi moto (Zémidjan) et l’informer du lieu pour qu’il vous y amène. C’est un endroit connu de tous les conducteurs de taxi motos. Identique pour ceux qui sont à l’intérieur du pays. Vous pouvez donc descendre à n’importe quel parking auto de Cotonou et vous prenez un Zémidjan pour se rendre à l’étoile rouge. 

Pour ceux qui sont avec leurs propres véhicules, la place n’est pas perdue. Prenez la voie inter-état Cotonou-Calavi. Le carrefour « Etoile rouge » se situe entre le marché Dantokpa et le grand carrefour Vèdoko (Sica Toyota). Le carrefour est à 5 minutes de l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou, à 5 minutes du Stade de l’amitié Mathieu KEREKOU, à 3 minutes du Marché Dantokpa et à 20 minutes de la commune de Calavi.

Quelques impressions et témoignages

La rédaction s’est déplacée sur la place de l’étoile rouge pour prendre quelques témoignages et impressions des riverains de ladite place sur son utilité et son importance. Parmi le nombre important de personnes retrouvées ce jeudi après-midi sur le lieu, la rédaction a décidé d’en interroger quelques-uns.

Ainsi, Romaric, un riverain âgé d’une quarantaine d’années, venu prendre l’air et contempler la nature nous a dit ce qui suit : « j’habite à quelques mètres d’ici, ça fait plus de 10 ans que je suis habitué à venir ici au moins 2 fois par semaine pour me reposer et profiter de l’espace vert. C’est une aubaine pour ma santé. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier l’Etat et la mairie de Cotonou qui veillent à la sécurité de la place et à sa propreté».

Elisabeth, une élève, venue avec ses copines de classe pour traiter un exposé donné en classe scolaire, nous a affirmé qu’elles se sont données rendez-vous à cet endroit pour faire leur exercice à cause de la sécurité et de la tranquillité du lieu. Qu’elles y sont habituées. Ses parents n’auraient pas aimé les voir à l’école ou dans un endroit fermé non sécurisé en dehors des heures de cours. Ce qui pourrait être risqué.

Enfin, un conducteur de Zémidjan approché par la rédaction parmi la dizaine présents sur le lieu, nous confie que c’est leur lieu de rassemblement habituel pour des petites réunions. C’est aussi leur lieu de repos et certains parmi eux qui n’ont pas de maison à Cotonou y passent la nuit. Il finit en remerciant le Général Mathieu KEREKOU qui a eu l’idée de construire ce géant monument et les différents gouvernements et maires connus jusque-là qui mettent tout en œuvre pour la propreté de la place.


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Histoire


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Les royaumes qui ont précédé l’actuel Bénin

Le roi Béhanzin, un résistant (1845-1906)

Histoire du Bénin : les Amazones

Soyez informés de nos articles en premier !

>