Le Tchoukoutou, une boisson traditionnelle incontournable

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Le Tchoukoutou, une boisson traditionnelle incontournable

Le Tchoukoutou est l’équivalent locale d’une bière artisanale au Bénin. Très populaire dans les régions du Nord du Bénin, d’où il est originaire, la bière « made in Bénin » jouit d’une célèbre réputation dans le pays. Cette réputation a conduit plusieurs régions à l’adopter au détriment des bières industrialisées.

Dans la ville de Parakou, on retrouve souvent la boisson de Tchoukoutou à la croisée des chemins entre les cabarets et les installations de fortunes conçues pour accueillir les travailleurs, après une dure journée. En langue locale d’ailleurs dans la région nordiste, le « Tchoukoutou » signifie littéralement, « la boisson locale ». 

Préparation du Tchoukoutou

Le processus de préparation du Tchoukoutou

Aicha est une vendeuse de la boisson locale à Djougou, iune ville du Nord du Bénin. Elle produit le Tchoukoutou depuis plusieurs années.  Sa préparation passe par  plusieurs étapes très importantes qu’elle se charge de nous expliquer. 

« Pour avoir le Tchoukoutou que je commercialise c’est tout un processus. Dans un premier temps je vais au marché, durant les jours de marché à Djougou pour acheter au meilleur prix les ingrédients de base. Les matières premières qui entrent dans la composition du Tchoukoutou sont le mil et dans d’autres régions, le sorgho ou même le maïs. Après avoir acheté le sorgho chez la vendeuse au marché, je rentre pour procéder à la deuxième étape, qui consiste à tremper le sorgho dans de l’eau durant toute une journée. Il en est de même pour les autres céréales cités précédemment.

« Dès le lendemain, je procède au nettoyage du sorgho. Puis je le trempe à nouveau dans l’eau une deuxième fois. Cette fois à la sortie du sorgho de l’eau, je procède au séchage généralement au soleil. Cela me prend parfois une ou deux journées. Cela dépend de la météo. »

« avec l’aide de mes enfants, on l’amène une fois séché, au moulin du quartier pour qu’il soit écrasé. C’est après cette étape que commence la véritable préparation. En fonction du degré de fermentation que je recherche, je prépare dans une marmite le sorgho écrasé avec de préférence un feu de bois. À ce niveau la préparation peut me prendre plusieurs jours. Plus la préparation dure plus le taux d’alcool est élevé. Ce n’est qu’à la fin et au refroidissement de la boisson obtenue que j’obtiens le Tchoukoutou, que je commercialise et en le servant, comme l’exige ici la tradition, dans des calebasses. »

Le Tchoukoutou, une valeur culturelle locale

Avant de devenir la boisson locale, précisément la bière locale commercialisée, le Tchoukoutou est avant tout une boisson qui est liée de façon étroite aux traditions et aux valeurs culturelles surtout dans le Nord du Bénin. De Parakou, à Malanville, en passant par Djougou et Natitingou, le Tchoukoutou se sert dans des calebasses traditionnelles. 

Selon certaines traditions et légendes, aucune prière ne peut débuter, quelle que soit l’occasion,sans que hauts dignitaires et les sages ne soient servies de cette boisson. Cette tradition est toujours effective .Avant de boire sa bière locale, il est commun accord que l’on verse une petite quantité au sol, pour nourrir les divinités. C’est une pratique en signe de respect. 

Les interdictions liées au Tchoukoutou

Etroitement lié à la tradition, le Tchoukoutou a un code d’utilisation. En effet, autrefois, sa préparation était exclusivement réservée aux femmes âgées de la communauté pour signifier sa haute importance. Cela se perpétue dans certaines régions au Nord du Bénin, où la préparation, voire la vente est uniquement réservée à des femmes expérimentées.

De plus, il est interdit à toute femme en périodes menstruelles, de s’approcher de la boisson pendant et après la préparation.

Durant certaines cérémonies traditionnelles, le Tchoukoutou est conservé dans de grandes jarres. Ces dernières selon plusieurs traditions, ne devraient jamais se vider, car une fois le coucher du soleil, les esprits des défunts viennent s’abreuver.

A quelle occasion prendre le Tchoukoutou ?

Si vous êtes déjà venu au Bénin, le Tchoukoutou est la prochaine étape pour permettre de jauger votre goût du pays. En effet, le Tchoukoutou est, avant d’être une bière une boisson très bénéfique pour l’organisme. Certains le qualifient de digestif.

Le Tchoukoutou est adapté à tous les goûts. On le retrouve non alcoolisé et alcoolisé selon le niveau de fermentation. Selon Sambéni, fidèle consommateur de la boisson et enseignant, le Tchoukoutou permet de « bien dormir, d’assainir la circulation sanguine et de prévenir du paludisme. » 

Quant à Bello, un autre consommateur, « le Tchoukoutou, crée nourrit et renforce l’amitié entre collègues, entre amis. »

On le consomme particulièrement dans les réjouissances ou encore lors des funérailles. À Parakou, où la boisson est très prisée, les samedis, des centaines de personnes se rendent au marché de « Tchakatibam, » ou encore au marché « Kilombo » pour s’en approvisionner. Les dimanches, se réunir, autour du Tchoukoutou, demeure l’une des activités appréciées les weekends. 

Le prix du Tchoukoutou

Le Tchoukoutou est à la portée de tous les portefeuilles. Avec 500 F CFA, soit moins d’un Euro, vous pouvez le déguster et le partager ou le faire découvrir à vos amis.


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Boissons, Gastronomie, Nord Bénin


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Le Blèfoutou ou encore Fruit à pain

A la découverte de Kandi, la cité des kandissounons

L’ordre de naissance et les noms en bariba

Soyez informés de nos articles en premier !

>