L’ananas au Bénin

La filière de l’ananas occupe une place importante au Bénin, à l’instar des filières du coton ou encore de l’anacarde. En effet, le Bénin en 2017, était le 4ème pays africain exportateur d’ananas dans le monde.

La filière de l’ananas au Bénin connaît désormais des jours heureux au Bénin. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Retour sur une filière très prometteuse.

Ananas au Bénin

Une filière entièrement (re)structurée

Avant les années 2017, la filière de l’ananas au Bénin était peu organisée. On assistait alors à un problème majeur lié au marché de l’écoulement. En effet, l’offre était généralement supérieure à la demande, en absence de planifications, d’étude du marché ou encore de partenaires commerciaux. 

Cela occasionnait dès lors, des pertes colossales pour les producteurs nationaux. Soucieux de l’impact de la filière de l’ananas sur la balance commerciale au Bénin, le gouvernement du président Patrice Talon a pris l’initiative de remodeler le secteur à travers plusieurs réformes.

Ainsi, en septembre 2017, la plateforme des acteurs est créée et lancée, grâce au concours du ministère de tutelle : le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et l’appui technique et financier de l’Association Interprofessionnelle de l’Ananas au Bénin (AIAB) et Grow Africa de l’Agence du NEPAD.

L’objectif de cette plateforme est d’unifier tous les acteurs de la filière ananas, des producteurs aux distributeurs en passant par les transformateurs, les instituts de finance et de recherche, afin de d’augmenter la production annuelle d’une part et de faire la promotion de la transformation locale d’autre part. 

Ananas prêts à la vente

De plus, cette plateforme permettra de simplifier non seulement la commercialisation mais aussi l’accès de l’ananas béninois sur les marchés régionaux et internationaux, notamment européens.

Par ailleurs, l’effectivité de cette plateforme, parallèle au développement de la filière, permettrait de résoudre plusieurs problèmes liés au développement tels que : la croissance du pouvoir d’achat des exploitants, l’absorption du taux de chômage, etc.

L’ananas en quelques chiffres

En 2017, la production annuelle de l’ananas au Bénin s’élevait à environ 400 000 tonnes. Grâce aux reformes opérées dans la filière, on estime désormais la production annuelle d’ananas au Bénin à environ 600 000 tonnes.

Même si son apport économique reste perfectible, la filière de l’ananas contribue à hauteur de 1,2% au PIB global du Bénin et est estimée à environ 4,3% du PIB agricole

Le Bénin, situé en Afrique de l’Ouest bénéficie d’un climat tropical chaud et humide. La température moyenne est comprise entre 22 et 24 degrés avec un taux d’humidité situé entre 65 et 95%. Ces conditions climatiques particulières au Bénin, sont favorables à la production de l’ananas. 

Où produit-on l’ananas ?

La production de l’ananas est concentrée dans la partie Sud du Bénin. Dans cette partie du Bénin, le taux d’humidité et le niveau de la pluviométrie sont élevés. Parmi les zones les plus favorables à l’accueil de la culture de l’ananas, nous avons les départements du Couffo, de l’Ouémé, du Mono, du Plateau et de l’Atlantique.

Ce dernier a le statut du premier département, producteur de l’ananas au Bénin. Plusieurs communes du département de l’Atlantique, s’adonnent à la culture de la filière de l’ananas. Il s’agit des communes administratives d’Abomey-Calavi, d’Allada, de Kpomassè, de Ouidah, de Toffo, de Tori et de

L’Atlantique sur le plan démographique, c’est environ 10% de la population béninoise. Le département compte à son actuellement, environ 80%, des 2 000 hectares des surfaces de plantations d’ananas cultivées du Bénin.

La filière de l’ananas selon une estimation impliquerait directement, dans la production du fruit, à l’échelle nationale près de 10 000 personnes et près de 100 000 personnes directement ou indirectement impliquées dans les différentes étapes de filière allant de la production au transport, en passant par la transformation, etc. 

L’ananas est destiné à plus de 95% à la vente, et fait de plus en plus l’objet de transformation par certains groupements de femmes en jus d’ananas. La plateforme de la filière ananas regroupant les producteurs, les transformateurs, la distribution, les instituts de recherche et les financiers a pour but d’augmenter la production, et la qualité, d’améliorer la commercialisation des fruits frais, mais aussi des produits dérivés sur les marchés régionaux et internationaux.

Variétés et apport nutritif de l’ananas du Bénin

Au Bénin, il existe deux types d’ananas cultivés : il s’agit du Pain de sucre et de la Cayenne lisse.

Grâce à son apport énergétique qui est relativement faible avec 52 kcalories, soit 217 kJoules pour 100 g, l’ananas s’intègre parfaitement à tous les menus. Ainsi, consommé comme un dessert délicieux et rafraîchissant, une portion (150 g) n’apporte que 80 kcalories 

Selon le site www.am.bj , « le taux d’acidité de l’ananas est de 0,9 g pour 100 g pour un fruit mûr, soit un très bon équilibre sucré/acide. L’ananas est donc très agréable à consommer. De plus, sa saveur acidulée stimule les sécrétions digestives. Les fibres sont très importantes dans la texture de l’ananas sous forme de cellulose et d’hémicellulose, ce qui permet de lutter contre la paresse intestinale. »

L’ananas sert également de revitalisant grâce à la forte présence de la Vitamine C. « Les vitamines du groupe B sont également bien représentées. Il y a peu de vitamine E, celle-ci s’associe à la vitamine C pour un effet antioxydant. Une bonne chair colorée et une écorce orangée contiendront plus de carotènes (provitamines A) qu’un fruit tout pâle. »

Autre élément important dotée par l’ananas : la brolémine. « Il s’agit d’une enzyme qui aide à la digestion des protéines et donc de la viande consommée durant le repas. Mais son action est inhibée sous une forte chaleur. Cette enzyme est très utilisée en pharmacie, notamment pour soigner les tendinites et autres inflammations musculaires. »

Ananas découpé

Le pain de sucre, une exception béninoise

La couleur naturelle de l’ananas béninois est verte. Le Pain de sucre, encore appelé l’« ananas bouteille », à cause de sa forme longiligne, est l’une des deux variété d’ananas cultivées au Bénin. Sa particularité réside dans sa texture et surtout dans sa forme allongée, particulière. 

Le pain de sucre est originaire de la commune d’Abomey-Calavi dans le département de l’Atlantique au Sud du Bénin. Il se distingue par une couleur verte et une chair légèrement pâle, une fois arrivé à maturité. De plus, le pain de sucre béninois est doté d’un goût sucré et raffiné très singulier.

Malgré son originalité, le pain de sucre à cause de sa couleur notamment, a du mal à se faire une place sur l’échiquier internationale. En effet, la couleur verte du pain de sucre n’est pas toujours bien interprétée par les consommateurs régionaux et internationaux, ce qui constitue un frein à sa commercialisation à grande échelle à l’état naturelle, car la couleur verte est souvent assimilée à un fruit non mûr.

L’exportation

Il y a un vrai marché pour l’exportation des ananas produits au Bénin et Togo. Pour exemple, l’ananas du Costa Rica est celui le plus vendu en France mais également celui qui aurait le moins de goût…

La vidéo ci-dessous donne un aperçu de la filière Ananas en France et de ses défis notamment écologiques. L’ananas produit au Bénin, dans le respect de la terre et des hommes a donc énormément de potentiel.

Extrait : « Le Costa Rica est à la fois le plus gros producteur d’ananas et le plus important utilisateur de pesticides de la planète. Cela n’est pas sans conséquences sur les fruits que l’on trouve dans les rayons français. En plus, les fruits costaricains ne sont pas les meilleurs. À l’épreuve de la dégustation, c’est le Costa Rica qui arrive dernier… »

Devinez qui arrive en premier ?

VIDÉO. Ce que vous devez savoir avant de manger un ananas du Costa Rica


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Flore, Gastronomie


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Le Blèfoutou ou encore Fruit à pain

Le Tévi, l’igname frite incontournable

La Sauce Moyo, simple, rapide et surtout délicieuse

Soyez informés de nos articles en premier !

>