15 Musées du Bénin

Si vous aimez le Bénin ou si vous voulez mieux le connaître et le comprendre, allez aux bons interlocuteurs et aux bonnes sources. Pour découvrir et apprécier l’Histoire du Bénin mais aussi son patrimoine, sa culture, bref son adn, le moyen le plus rapide en 2021- 2022-2023 est il est vrai d’aller vers les livres et des sites web comme le nôtre.
C’est le progrès comme on dit, tout vient à nous.

Mais un incontournable lorsque l’on veut vraiment s’imprégner d’une émotion, d’une atmosphère, d’un vécu, d’un message, c’est indéniablement le Musée. Aujourd’hui, plus que jamais, il est important et même essentiel de se rendre dans nos musées. Le Bénin dans sa dimension historique et touristique, compte plusieurs musées de qualité dans le Nord, le Centre et le Sud du pays.

“Le musée est un des lieux qui donnent la plus haute idée de l’homme.” André Malraux / Le Musée imaginaire

Les Musées du Bénin : Les Musées de Cotonou 

La Fondation Zinsou

La Fondation Zinsou est une fondation privée créée en 2005 à Cotonou (Bénin), tournée vers l’action sociale et la culture et dédiée à l’art contemporain africain. La fondation est alors la première structure béninoise dédiée à l’art contemporain. L’objectif de la fondation n’est pas de commercialiser les œuvres exposées comme le ferait une galerie, mais d’échanger les œuvres avec d’autres institutions internationales. En huit ans, la fondation a réuni un millier d’œuvres d’art contemporain et accueilli quatre millions de visiteurs, dont une majorité d’écoliers. Vingt-quatre expositions ont été organisées, dix sept livres d’art publiés, notamment dans des collaborations avec le festival Regard Bénin 1.0 en 2010 qui devient la Biennale Bénin en 2012. La fondation Zinsou organise des ateliers pour enfants, des ateliers de danse, des workshops de photographie, contribuant au développement de la scène artistique au Bénin par une politique de formation des jeunes générations. La fondation a aussi ouvert deux mini  bibliothèques dans Cotonou. Le 11 novembre 2013, la Fondation Zinsou a ouvert les portes de son musée d’art contemporain, dans la ville de Ouidah, qui présente une sélection d’œuvres, extraites de sa collection. 

La fondation Zinsou s’inscrit dans le cadre de la valorisation  du patrimoine culturelle du Bénin à travers les musées de Cotonou et de Ouidah. Ces musées présentent, des œuvres d’artistes tant locaux qu’internationales comme : Romuald HazouméCyprien TokoudagbaFrédéric Bruly-Bouabré, George Lilanga, Samuel FossoSeyni Awa Camara, Jean-Dominique Burton, Malick SidibéSeydou Keïta, Bruce Clarke, Chéri Samba, Mickäel Bethe Selassié, Aston, Kifouli Dossou et Solly Cissé. Ce qui attire bons nombre de touriste vers la destination Bénin.

Musée des sciences naturelles

Situé à Yagbé Akpakpa, à 600 mètres de l’autoroute Cotonou-Porto-Novo à la hauteur de l’ABM sur la deuxième rue après Colas en direction de Avotrou-Gbamè passant par l’Ecole Primaire et Publique de Tanto, et à Cotonou depuis mai 1996 , le Musée des sciences Naturelles, un Centre d’animation, d’éducation, de formation et de loisirs pour la connaissance et l’utilisation durable de la diversité biologique qui propose au public de tous âges, des produits de qualité permettant l’observation, la compréhension et l’appréciation du monde naturel dans un esprit pédagogique et positif. Ce Musée regroupe des collections zoologiques dans cinq (5) départements spécialisés tels que l’Aquariologie, la Zoologie (Taxidermie/ Ostéologie), l’Entomologie, la Bibliothèque / Vidéothèque et la Promotion du mini- élevage.Ce Musée est un lieu d’émerveillement, d’harmonie et d’accueil où nos guides vous transmettent la passion pour la nature et les sciences naturelles. 

 Activités du Musée

Le Musée est ouvert au public du mardi au samedi de 9h30 à 19h 30, le dimanche de 15h30 à 19h30, fermé le lundi, le 25 décembre et du 1er au 5 janvier. Il y a un tarif pour groupes, adultes et enfants, des tarifs spéciaux pour scolaires et des visites guidées sur rendez-vous!! Les activités qui s’y déroulent sont :L’organisation de visites guidées des installations du Musée au public où sont exposés en permanence des spécimens zoologiques dans différents départements (« Atelier nature et patrimoine »); l’accueil des élèves et étudiants pour des travaux pratiques de zoologie et sciences naturelles ; l’abonnement des jeunes à la bibliothèque et à la vidéothèque spécialisées sur la biodiversité et sur l’environnement ; l’organisation de conférences débats et séminaires de formation sur différents thèmes pour Monsieur- tout-le monde, les jeunes agriculteurs modernes ; la production et la diffusion de matériels didactiques de sciences naturelles (aquariums, animaux empaillés, prospectus, bulletins, fascicules et documentaires vidéo spécialisés sur la biodiversité…) nécessaires à la sensibilisation du public et à une meilleure gestion de la nature.

Musée olympique du Bénin

« Le Musée olympique du Bénin a ouvert ses portes à Cotonou le 12 mars 1988. Malgré les difficultés qu’il a rencontrées (et rencontre encore) pour la constitution de la collection (plus de 1 250 pièces et 850 photographies à l’heure actuelle), sa présentation et sa conservation, il ne baisse pas les bras et a su trouver des solutions adaptées à ses contraintes (financières, culturelles, climatiques…). » Source : https://www.tourisme-espaces.com/doc/5604.musee-olympique-benin-defendre-valeurs-sport-malgre-difficultes.html

Les Musées du Bénin : Les Musées de Porto-Novo

Musée da Silva des arts et de la culture afro-brésilienne

Le musée a été ouvert en 1998 dans un bâtiment qui est l’un des plus remarquables spécimens de l’architecture afro-brésilienne de Porto-Novo. Construite en 1890, cette maison appartenait à une riche famille de  » Brésiliens « , appelés aussi Agouda (du nom de l’ancien patois portugais utilisé parmi les métis). Une atmosphère d’antan y plane encore. Des pièces sont meublées dans le style de l’époque, de vieilles photographies sont accrochées aux murs et, dans l’annexe du musée, il ne faut pas manquer les quelques exemplaires du Petit Journal, une revue française relatant les faits marquants de la colonisation, avec de belles illustrations. Cependant, ce n’est pas le musée le plus intéressant de la ville.

Musée da Silva des arts et de la culture afro-brésilienne
Musées du Bénin : Musée da Silva des arts et de la culture afro-brésilienne

Musée Honmè

Le musée Honmè est un musée béninois installé dans le palais des anciens rois de Hogbonou, situé dans le quartier Avassa de Porto-Novo, la capitale du pays. Honmè signifie « à l’intérieur de la porte », et, par extension, le terme désigne un palais. Le musée Honmè est avant tout un musée de site, mais il détient environ 230 objets conservés dans les réserves. Il s’agit notamment d’objets cultuels, d’instruments de musique, de poteries, d’asen (autels portatifs), de meubles et objets usuels, de photographies de membres des familles royales, ainsi qu’un buste en bronze du roi Toffa. Le musée accueille aussi des expositions temporaires3. Une partie du site est préservée en tant que lieu sacré où des cérémonies sont organisées. En 2007 le musée était géré par une équipe de sept personnes dirigée par un conservateur.

Musée Adande

Le Musée ethnographique ADANDE est l’un des premiers musées du Bénin. Ouvert en 1966, le musée est dédié à la découverte du patrimoine culturel des ethnies du Bénin notamment la culture Yoruba. La visite du musée est fixée à 1000fcfa et on y trouve des masques Guèlèdè, des sculptures en bois, des instruments de musique et bien d’autres objets.

Le Musée ethnographique ADANDE
Musées du Bénin : Le Musée ethnographique ADANDE

Les Musées du Bénin : Les Musées de Ouidah

Musée Don Francisco Felix de Souza Chacha

Musée d’Histoire de Ouidah

Le musée d’histoire de Ouidah est un musée du Bénin localisé dans la ville de Ouidah, entre la route des Esclaves et la Rue van Vollenhoven. dans le département d’Atlantique. Il est situé dans l’ancien fort portugais São-Jão-Batista-de-Ajuda construit en 1721.Il héberge 700 pièces de collection traitant de l’archéologie, de l’histoire et des arts à Ouidah.

Le fort portugais São-Jão-Batista-de-Ajuda est construit en 1721. C’est un comptoir fortifié jusqu’en 1816 puis devient une mission catholique jusqu’en 1893. Il sert par la suite de siège à la représentation de l’État portugais. En 1961, pour célébrer l’indépendance du pays, le gouvernement du Dahomey annexe l’enclave portugaise. Avant de partir, les occupants incendient les bâtiments.

Logé dans l’ancienne résidence du gouverneur portugais du fort, le musée est constitué de 11 salles exposant les objets et collections acquis depuis 1967 par le musée lors de dons ou achats de collections de familles notables d’Ouidah, avec l’aide de partenaires étrangers ou lors des fouilles archéologiques. Il héberge notamment des objets liés à l’ancien fort, au royaume de Xwéda et du royaume du Dahomey ainsi que du commerce et du rapatriement des esclaves.

Musée d’art contemporain de Ouidah

Les Musées du Bénin : Les Musées de Abomey

Musée historique d’Abomey

Le musée historique d’Abomey est un ensemble de palais royaux dont une partie contient l’un des plus prestigieux musées du Bénin, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis décembre 1985.

En effet, de même que les hiéroglyphes et les pyramides nous permettent de nous imaginer les pharaons d’Égypte que les cathédrales gothiques témoignent du Moyen Âge européen, de même les palais royaux d’Abomey et son musée nous offrent la possibilité de connaître le passé des monarques dahoméens, et les faits qui ont marqué leurs règnes.

Le musée historique d’Abomey abrite des témoignages du passé ; bien plus il reflète l’héritage historique et culturel du peuple Fon. Il est remarquable par sa situation géographique et ses collections. En effet, les palais royaux furent autrefois la capitale du royaume. La ville d’Abomey est jalonnée de multiples temples de vodoun et palais de princes héritiers : palais de Kpengla et de Tegbessou à Adandokpodji, palais d’Agonglo de Guézo à Gbècon et palais de Glèlè à Djègbé palais de Béhanzin à Djimè, d’Agoli-Agbo à Gbindo etc. Le musée historique d’Abomey couvre actuellement une superficie de 10 hectares. Il comprend deux départements : le plus ancien, qui existe depuis l’ouverture du musée en 1944, est installé dans les palais de Guézo et de Glèlè, le plus récent, situé au sud non loin du marché historique Houndjro date de 2004. Ce dernier, consacré exclusivement au roi Béhanzin, a pour particularité d’offrir aux visiteurs, d’une part la vie et les œuvres de ce roi, d’autre part sa dimension nationale et internationale. L’exposition qu’abrite ce palais est conçue non pour en faire un musée de type classique, mais un centre d’interprétation. Depuis l’incendie survenu au musée d’Abomey en 2017, où plusieurs œuvres d’arts ont été perdues, la question de la restitution des objets d’arts est devenue encore plus immédiate. Pour le moment, le Bénin doit se contenter de ses œuvres restées au pays.  

Palais-Royaux-Abomey
Palais-Royaux-Abomey

Les Musées du Bénin : Les Musées de Parakou

Musée ethnographique et de plein air de Parakou

Le musée est situé à environ 1,5 km du centre-ville de Parakou.

Le musée a été créé, à l’instar de celui de Niamey au Niger, sous la direction de l’institut de recherche appliquée du Dahomey. Le musée devait traiter de la culture nationale et régionale du Bénin à travers l’architecture traditionnelle, un jardin botanique, la faune, la flore, la zoologie, l’ethnologie, l’archéologie, l’art vestimentaire et la vie sociale et artistique.

La première pierre a été posée le 11 novembre 1969 et les travaux ont commencé le 6 septembre 1972 avec la délimitation d’une enceinte de 55 ha, le creusement d’un puits et la construction en 1974 de trois tatas (maisons traditionnelles du Nord du Bénin). Les travaux furent cependant suspendus en mars 1974 pour des raisons de trésorerie et les tatas sont tombées en ruine dans les années 1990.

En 1999, l’État a relancé le projet en se recentrant sur les aspects architecture et ethnographie du projet originel. Le musée a ouvert ses portes au public le 28 juin 2004. Le musée est constitué d’un bâtiment qui accueille les ateliers éducatifs pour enfants, de trois maisons et d’une guérite qui évoque l’architecture traditionnelle du Borgou. Chaque maison, appelée « bloc » est constituée de neuf cases rondes qui servent soit de salle d’exposition, de réserve, ou de bureau. Les maisons ont des fonctions différentes : bloc muséal abritant les expositions, bloc administratif et bloc artisanal animé par des artisans. En 2008, un quatrième bloc était en construction pour recevoir les expositions temporaires. La collection ethnographique comporte 563 objets inventoriés répartis en plusieurs catégories : mobilier domestique, outils agricoles, outils de forge et de tissage, pièges ou entraves, poteries, attributs du pouvoir, objets culturels, armes de guerre et de chasse, instruments de musique, art vestimentaire et archéologie.

Palais Royal de Kobourou

Les Musées du Bénin : Les Musées de Natitingou

Musée régional de Natitingou 

Le Musée régional de Natitingou est un musée béninois localisé dans la ville de Natitingou, dans le département d’Atacora.

Créé en 1991, le Musée régional de Natitingou est logé au premier étage d’un bâtiment colonial qui a abrité le commandement du cercle de l’Atacora. La date précise du début des travaux de ce bâtiment est inconnue, mais le chantier se déroule jusqu’en 1915. Il est le fruit du travail forcé des populations locales. Au moment de l’indépendance en 1960, le bâtiment est utilisé par la préfecture. Il héberge 360 pièces de collection traitant de l’archéologie, de l’histoire et des arts à Natitingou.

Le Musée régional de Natitingou s’est donné comme mission essentielle de faire connaître l’histoire et la culture de l’Atacora. Son objectif prioritaire est d’aider le visiteur à retourner aux sources de l’histoire de la région à travers des faits de vie : les pratiques religieuses, l’architecture, les rôles et la place des hommes et des femmes, leurs rapports avec la terre et la nature. Le Musée régional de Natitingou met l’accent sur la dimension motrice de la civilisation qui est l’angle sous lequel l’histoire et la culture sont présentés aux divers publics. Le musée est situé dans un bâtiment colonial où logeait le commandant du cercle de l’Atacora entre le 5 mai 1913 et le 8 août 1960 et qui abrité la préfecture de l’Atacora jusqu’en février 1987. Le musée occupe une superficie d’environ 2,5 hectares.

Le musée offre 254m² d’exposition permanente répartis en deux galeries et quatre salles, dont une importante collection ethnographique otammari.

Les salles sont réparties par thème et fonction : l’histoire, le peuplement et l’archéologie de la région, l’habitat, les croyances et religions, ainsi que la vie économique. Une grande salle polyvalente accueille des expositions temporaires et d’autres activités culturelles.

Musée régional de Natitingou – © Visiter le Bénin
Musées du Bénin : Musée régional de Natitingou

Musée Kaba 

La stèle de Kaba vous accueille dès l’entrée de la ville de Natitingou avec un petit musée et un bar restaurant. Là on vous y raconte la vie de Kaba et ses exploits.

Musée Kaba de Natitingou
Musées du Bénin : Musée Kaba de Natitingou

Les Musées du Bénin : Les Musées de Grand-Popo

Villa Karo

Dans les années 90, l’auteur et journaliste Finlandais Juha Ilkka Vakkuri (2 décembre 1946 – 8 mars 2019) séjourne dans la région de Grand-Popo et en 2000 , il y fonde le  le centre culturel finno-africain Villa-Karo, du nom de son fils décédé.

Les site composé de plusieurs bâtiments est à la fois un Musée, un centre culturel, une bibliothèque une résidence d’artistes, une scène de concert, un centre de recherches, un cinéma.

Extrait du site :

« L’objectif du centre culturel est d’améliorer la connaissance de l’Afrique des finlandais, fournir la coopération entre les artistes et chercheurs finlandais et africains et supporter l’échange culturel finlandais et béninois.

Villa Karo offre aux professionnels de la culture et du social finlandais l’opportunité de travailler en résidence au Bénin et fait office de centre culturel à Grand-Popo.

La directrice exécutive par intérim de Villa Karo est Julia Autio et le directeur du centre culturel est Kwassi Akpladokou. Villa Karo est gérée par l’association des Amis de Villa Karo, qui est présidée par Maria Bjönberg. »
https://villakaro.org/

Les Musées du Bénin : Les Musées de Kétou

Musée Akaba Idena

Kétou, commune du Sud-Est du Bénin dans le département du Plateau est le siège d’un très ancien royaume Yoruba. Cette ville à 140 km au nord de Cotonou et à 100 km de la capitale Porto-Novo abrite le musée Akaba-Idena qui se situe dans la cité historique de Kétou et constitue un véritable témoignage de l’héritage important de la culture Yoruba dans celle du Bénin.

L’architecture, les vestiges, sanctuaires, arbres, fétiches sont tout autant de témoignages des traditions Yoruba.

Musée Akaba Idena © Wikipédia

Les Musées du Bénin : Les Musées de Abomey-Calavi

Petit Musée de la Récade

Le musée de la Récade de Lobozounkpa, près de Cotonou a été créé sur une initiative du galeriste parisien Robert Vallois et du Collectif des antiquaires de Saint-Germain-des-Prés. Il compte à ce jour 98 œuvres anciennes et 30 récades contemporaines.

« A son ouverture, sa collection était constituée de trente-sept récades (sceptres en forme de hache ou de crosse) anciennes, six objets royaux et de culte fon, tous offerts par le Collectif et des collectionneurs privés. » Source : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/13/un-musee-du-benin-va-accueillir-27-objets-traditionnels-provenant-de-collections-europeennes_6025720_3212.html

Le_Petit_Musée_de_la_Récade_©Le_Petit_Musée_de_la_Récade_(Le_Centre,_Abomey-Calavi)

Site : https://www.lecentre-benin.com/publics/musees

Etiquettes


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Florent DOKO, portrait d’un Guide du Bénin

Florent DOKO, portrait d’un Guide du Bénin

M’Po Gui N’DAH, portrait d’un Guide du Bénin

M’Po Gui N’DAH, portrait d’un Guide du Bénin

Kader AMPORIO, portrait d’un Guide du Bénin

Kader AMPORIO, portrait d’un Guide du Bénin

Soyez informés de nos articles en premier !

>