Les merveilles géographiques du Bénin

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Les merveilles géographiques du Bénin

Autrefois pays instable politiquement ayant connu une phase de régime militaire et autoritaire, le Bénin est resté pendant longtemps un pays assez peu attractif pour de nombreux touristes. Ce n’est qu’après les années 1990, que, devenu une République, le Bénin a amorcé une transition vers une destination de choix pour de nombreux visiteurs de la sous-région et de l’Occident. Du Nord au Sud, ce petit territoire de 114 764 km2 regorge de plusieurs sites touristiques et historiques. Des musées, aux centres historiques en passant par les réserves naturelles et géographiques, le Bénin est une contrée à (re)découvrir.

Car le néophyte qui va à la découverte du Bénin, trouve tout ce qu’offre le continent africain, en terme de richesses culturelles et de merveilles géographiques, sur une échelle réduite. Des villages lacustres sur pilotis, aux parcs et réserves nationaux en passant par les musées historiques, le Bénin abonde d’un patrimoine culturel et géographique très varié.

Depuis 2016, le gouvernement béninois a fait du tourisme et de la revalorisation des sites touristiques, une priorité absolue à travers plusieurs décisions et de nombreuses réformes. Allons donc à la re(découverte) de quelques-unes des merveilles géographiques du Bénin.

Les merveilles naturelles du Bénin  

Le Bénin dispose d’une nature géographique exceptionnelle qui captive le visiteur. Du littoral au Sud avec les impressionnants villages lacustres sur pilotis jusqu’aux chaînes de montagnes de l’Atacora sises au Nord, le pays de Béhanzin est une véritable Terre d’accueil et de découverte. 

Le parc National de Pendjari

Le parc National de la Pendjari est exceptionnel par sa richesse biologique, sa flore et sa faune. Situé à environ 650 Kilomètres de Cotonou, le parc de Pendjari couvre une superficie de plus de 480 000 Ha et établit avec le Burkina Faso, une frontière naturelle.  Reconnu depuis 1986 par l’UNESCO, comme réserve de Biosphère, le parc est subdivisé en plusieurs zones. Nous avons ainsi les zones de protection totale où ne sont permis que la pêche et le tourisme ; les zones tampons qui sont des zones de protection de la biodiversité ; les zones dites de transition qui sont zones sécurisées où on retrouve des villages, des habitants qui pratiquent de l’agriculture, l’élevage et le tourisme écologique.

La gestion du parc est depuis les années 1999, partagée entre la population locale avec l’“AVIGREF” et l’Etat béninois avec la “CENAGREF”. Depuis 2018, le Gouvernement béninois a annoncé un partenariat dans le but de sécuriser le parc national de la Pendjari avec la “Fondation Wyss”, la “National Geographic Society” et “African Parks”.

On retrouve dans le parc une biodiversité rare. Ainsi le nombre des mammifères est estimé à plus de 60 espèces, une dizaine de types d’antilopes, deux espèces d’éléphants, des buffles, des hippopotames, des phacochères, des girafes, une dizaine de carnivores à l’état sauvage comme les lions, les hyènes, les guépards et léopards. 

De plus on y dénombre des espèces d’oiseaux supérieurs à plus de 376 en 2005, une variété de reptiles présents à grande échelle. Toutefois, qui dit richesse dit braconnage et la région est en effet menacé par le braconnage et le nouveau phénomène du terrorisme. En effet les terroristes islamistes se servent du parc comme d’une base arrière. Récemment des terroristes provenant du Burkina-Faso ont abattu un guide et pris des touristes, visitant le parc, en otage. 

La chaîne de montagnes de l’Atacora

Les chaines montagneuses de l’Atacora, situées dans le Nord-ouest du Bénin regorgent de plusieurs montagnes. Le sommet n’est autre que la montagne Atacora avec une hauteur de 800 mètres. 

Les chutes de Tanougou et de Kota

La chute de Tanougou, est une merveille pure de la nature. Située dans le village éponyme, non loin de Tanguiéta. Elle est imposante du haut de 15 mètres de hauteur avec un débit de 1.5 m3. La végétation autour de la chute de Tanougou est à couper le souffle. 

Quant à la chute de Kota, elle est située au Nord du Bénin, à 15 km de la ville de Natitingou. Sa vue est imposante et la qualité de la végétation est appréciable. De plus il existe des bungalows aux alentours pour héberger celles et ceux qui décident de passer la nuit sur place.

Les collines de Dassa

Les collines de Dassa situées dans le département des Collines, région du centre du Bénin. Elles offrent un décor unique pour les visiteurs avec leurs formes de mamelles et un paysage impressionnant surtout aux couchers du soleil.


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.


Etiquettes

Tourisme


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

A la découverte de Kandi, la cité des kandissounons

Banikoara, la cité des Bani Gansé

Sèmè-Podji, un carrefour entre l’artisanat et l’industrie

Soyez informés de nos articles en premier !

>