Vie au Bénin : faire ses courses

Habitués au commerce de proximité, les Cotonois et plus largement les Béninois font rarement leurs courses dans les hypermarchés ou les grandes surfaces qui sont de toute façon très peu présentes sur le territoire. Habitude, question de budget, disponibilité des produits ou juste façon de faire plus adaptée au mode de vie africain ? Ce sur quoi on peut s’accorder est que les Béninois font majoritairement leurs courses dans les marchés. 

On rencontre les grandes surfaces surtout dans les grandes agglomération. On peut citer Cotonou, Abomey-Calavi et dans une moindre mesure Porto-Novo et Parakou ou encore Natitingou

Les marchés ou centres principaux des courses des béninois

On peut trouver plusieurs marchés dans les grandes villes. C’est généralement là que sont les marché principaux et les marchés secondaires au sein des communes.

Le marché de Dantokpa : c’est le plus grand marché du Bénin et l’un des plus importants de la sous-région. Il occupe plusieurs dizaines hectares et est situé au cœur de la ville de Cotonou. On y trouve deux types de commerce : le commerce de gros et le commerce de détail.

Le marché de Dantokpa occupe son emplacement actuel depuis les années 1960. Il est constitué d’un immeuble principal de plusieurs étages, autour duquel se déploie des hangars en tôles, en durs ou encore sous forme d’apatams.

On retrouve différents produits au marché de Dantokpa. Des produits vivriers locaux, les produits importés, les produits de transformation artisanale et industrielle, les produits manufacturés et non manufacturés, les ustensiles de cuisine modernes et traditionnelles, les produits de la pharmacopée traditionnelle, etc.

De plus, le marché de Dantokpa, sert de centre d’approvisionnement aux marchés secondaires et de quartiers. En effet, plusieurs marchés secondaires s’approvisionnent directement au marché de Dantokpa, ce qui traduit le rôle central que joue ce dernier non seulement pour les ménages béninois mais aussi pour les marchés secondaires et commerces de reventes.

Le marché de Missèbo : Le marché de Missèbo est une extension du marché de Dantokpa. Il a les mêmes attributs que le marché de Dantokpa à savoir le commerce en gros et celui en détail. La spécificité du marché de Missèbo réside dans le commerce de vêtements provenant de l’occident appelé « Atchuta » ou friperie. Les béninois y font régulièrement leurs emplettes vestimentaires pour un usage personnel et commercial (revente).

Les marchés secondaires : Les béninois s’approvisionnent également dans les marchés secondaires. Dantokpa étant le point central d’approvisionnement de Cotonou et même de la sous-région, il est très souvent bondé. Pour gagner du temps, plusieurs béninois optent pour les marchés secondaires, même si la différence de prix existe. 

Irvine une béninoise témoigne à propos : « Le marché du quartier est proche de ma maison. Mon mari est souvent en tournée et achète le maïs hors de Cotonou. »

Quand à Alexandrine, elle affirme: « Quand le stock d’huile est vide et que vous devez préparer la sauce, vous allez au marché du quartier ou chez la vendeuse à domicile. »

Voici quelques marchés secondaires où s’approvisionnent les béninois : 

  • Le marché de Tokplégbé à Akpakpa, Pk 6 ;
  • Le marché d’Aidjèdo ;
  • Le marché de Wologuèdè ;
  • Le marché de Cadjèhoun ;
  • Le marché de Gbégamey ;
  • Le marché de Mènontin ;
  • Le marché d’Amawuignon ;
  • Le marché de Houègbo ;
  • Le marché d’Azovè ;
  • Le marché de Glazoué ; 
  • Le marché de PK3 dans le 1er arrondissement à Akpakpa ; 
  • Le marché de Midombo ;
  • Le marché de la Ste Trinité ;
  • Le marché de Cococodji ;
  • Le marché de Pahou ;
  • Le marché de Natitingou ; 
  • Le marché de Djougou ;
  • Le marché d’Ahouangbo ;
  • Le marché de Houndjro ;
  • Le marché de Ouando.

Les grandes surfaces et supermarchés

Même si la majorité des béninois effectuent leurs courses dans les marchés, une partie de la population s’approvisionne dans les hypermarchés. C’est très loin d’être une majorité, en raison du faible pouvoir d’achat, puisque les prix dans les supermarchés au Bénin sont relativement plus élevés, et donc dépassent les moyens de la ménagère béninoise. Même s’ils sont peu sur le territoire,il existe une classe moyenne qui vient régulièrement y faire ses courses.

Il existe deux types de supermarchés au Bénin les grandes surfaces et les supérettes (plus petites), peu importe, vous entendrez les deux être appelés « supermarchés ». Contrairement à des pays comme le Sénégal, vous ne trouverez pas au Bénin des « hypers »de grandes chaînes de magasins comme les « Intermarché » ou « Auchan » de Dakar.

Les grandes surfaces

On ne peut en citer que deux : Erevan et le Super U d’Akpakpa.

Erevan

L’hypermarché Erevan, propriété du Groupe Tchifteyan, s’étend sur une superficie totale de 13 000 m2. Il est sis à Cadjèhoun, plus précisément dans le quartier de l’aéroport de Cotonou. C’est l’un des plus grands centres commerciaux d’Afrique de l’Ouest. 

Avec un investissement initial qui avoisinait 6 milliards de Francs CFA soit environ 9 millions d’euros), Erevan a un espace extérieur réservé aux commerces, avec des boutiques de prêt-à-porter, des magasins d’ameublement et de déco, des agences bancaires, et même une galerie d’art. 

Une autre partie du mall, propose plusieurs milliers de références, dans des gammes de prix différentes dont, depuis fin 2012, un large éventail de produits de la chaîne française de grande distribution U. 

Fait rare au Bénin, la grande surface dispose d’espaces réservés à l’électroménager, à l’ameublement, au matériel de cuisine, aux textiles et vêtements, et au bricolage.

La majorité des Béninois trouvent toutefois, la grande surface hors de leur portefeuille, car trop chère. Pour Roger Garba, un professeur : « Erevan c’est bien. Avec ma femme et mes enfants on y fait très souvent des emplettes, mais je les trouve un peu cher, surtout sur les produits alimentaires. »

Par son importance sur ces dix dernières années, le centre commercial d’Erevan est, en matière de recettes et de chiffre d’affaires en concurrence directe avec le marché de Dantokpa, le plus grand marché de la sous-région. Ainsi en 2012, le groupe affirme avoir atteint un chiffre d’affaires supérieur à 8 milliards de Francs CFA. 

Le super U d’Akpakpa

Le super U est situé à Akpakpa, précisément non loin du rond-point de PK3. Moins grand en terme de surface (1200 m2) comparativement à son compère de l’autre côté de la ville, il n’en demeure pas moins indispensable pour les habitants de la zone, qui viennent régulièrement y faire leurs courses surtout les week-ends et les jours de fêtes. 

On trouve des produits alimentaires importés pour la plupart, des boissons, des produits industriels, des vêtements, des produits électroménagers, etc. 

Les superettes ou épiceries

Malgré l’attachement des Béninois aux marchés, beaucoup aiment se ravitailler dans les supérettes, qui sont généralement à proximité de leur lieu de travail ou de résidence.

On dénombre plusieurs supérettes dans les grandes villes et de petites épiceries dans la sous-région.

Voici quelques supérettes dans l’agglomération de Cotonou, si vous souhaitez faire des courses :

  • Azima : Situé dans la commune d’Abomey-Calavi, le supermarché Azima en plus d’avoir une boulangerie et une pâtisserie dispose d’important rayons de provisions alimentaires, de fruits, de boissons ou encore de produits laitiers. 
  • U Express : Situé à Ganhi, une zone commerciale importante de Cotonou, la superette U Express a surtout pour clients des travailleurs de la zone de Ganhi.
  • Superette la Tornade : située en plein centre-ville sur le boulevard des armées, la Tornade est l’une des plus anciennes superettes de Cotonou. 
  • Supermarché BENIN MARCHÉ : Mènontin – Cotonou
  • Supermarché Mont Sinaï : Téléphone : 21 30 58 12
  • Supermarché DU PONT : Adresse : Rue 2356, Cotonou
  • Supermarché BSS : Adresse : Rue 395, Cotonou, Téléphone : 21 31 58 44
  • Supermarché J’adore : Avenue des Amazones, Cotonou
  • American 24 : Rue des Hindous, Cotonou
  • Frefaryc Supermarché : Maison Agonglo C/sb, 08 BP794 Cotonou, Abomey Calavi

Les petits commerçants de proximité et vendeurs ambulants

Sans bouger de la maison ou vraiment à proximité, il y a aussi tous les vendeurs ambulants, les petits commerçants, les artisans qui sillonnent les quartiers ainsi que les grands axes. Ceux ci- s’annoncent en criant et la marchandise / service qu’ils ont.

Cordonnier, vendeuses de tomates, d’ananas, de bouillie, bokoun, etc. Il arrive qu’on ait même ses habitudes avec le commerçant. Celui-ci passera ainsi régulièrement vous vendre ses produits sans que vous ayez à vous déplacer si vous lui en prenez souvent.


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.

Etiquettes

Pratique


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Calendrier des jours fériés 2021 du Bénin

7 Bibliothèques et Librairies au Bénin

Fonctionnement de l’appareil politique au Bénin

Soyez informés de nos articles en premier !

>