L’Indépendance du Bénin

Le Bénin, alors République du Dahomey, a, comme plusieurs autres pays africains, accédé à sa souveraineté nationale en 1960. L’indépendance du Bénin matérialisée par des réformes politiques et administratives importantes a été un déterminant dans la vie politico-administrative et économique du paus. Aussi, elle a été le facteur déterminant ayant permis au Dahomey, ancienne colonie de la France, de rompre avec une longue période de servitude et de cafouillage politique. Les raisons de la volonté populaire du peuple Dahoméen pour cette souveraineté nationale sont donc multiples et méritent une attention particulière.

L'indépendance du Bénin - Visiter-le-benin.com ©
L’indépendance du Bénin – Visiter-le-benin.com ©

Pourquoi avoir voulu aller vers l’indépendance ?

L’accession à l’indépendance du Dahomey a été une volonté populaire du peuple dahoméen dans le but de se libérer du protectorat français et de disposer elle-même de sa propre constitution, gage d’une directive politique authentique.

En effet, le Bénin, ancien membre de l’Afrique Occidentale Française, après la période sombre de l’esclavagisme où des milliers  d’africains et de Béninois en particuliers ont été amenés de force de l’autre côté de la mer, était considéré comme un département français. Il n’avait ni loi ni code pour sa propre population et dépendait du bon vouloir des autorités de la république française. Cette soumission identitaire nourrissait une discrimination honteuse car malgré le fait d’appartenir à la France, les dahoméens étaient considérés comme des « sujets » pendant que les français étaient considérés comme des citoyens.

Fort heureusement, après la deuxième guerre mondiale qui a démontré les forces et faiblesses des pays dits puissants du monde et fait tomber leurs mythes aux yeux des peuples noirs, les mentalités des nations dominées ont commencé à évoluer. Celles-ci ont entonné la réclamation de plus de liberté et d’autonomie. Ce changement de mentalité a obligé les colons à accorder aux colonies une certaine souplesse politique qui aboutira à la proclamation de l’indépendance plus tard. Mais cela ne s’est pas fait sans la bataille féroce de l’élite africaine et de la classe politique qui existaient.

L’animation de la vie politique béninoise avant l’indépendance

Le Dahomey, à l’instar d’autres pays africains sous la domination des colons, ne disposait pas d’une politique nationale « originelle ». La pratique politicienne qui existait était un prolongement de la politique et de l’administration française. Ainsi les partis politiques qui existaient sur le territoire dahoméen participaient uniquement aux élections françaises. Par exemple, pour les élections des députés français,  le Bénin tout entier, pourtant territoire français, n’avait droit qu’à un seul député et était dans une même circonscription avec le Togo. C’est ainsi que Sourou Migan APITY, Emile Derlin ZINSOU et Paul HAZOUME ont été élus députés à l’assemblée de l’Union Française avec leurs différents partis politiques. 

Aussi le Dahomey a connu d’autres hauts cadres français dans ses rangs tels qu’Hubert Koudougou MAGA, Mama AROUNA, Pedro BONI Salifou, Nestor AHOMADEGBE, etc… qui ont émergé du côté du colon ou du grand conseil de l’Afrique de l’Ouest Francophone avec différents partis politiques. Ces différents partis politiques ont connu des mutations majeures pour aboutir le 04 décembre 1958 à la proclamation de la république du Dahomey, avec Sourou Migan APITHY comme Président du Conseil de Président après le « oui » voté au référendum français.

Ces soubresauts des différents partis politiques que sont le Parti Républicain du Dahomey (PRD) de APITY, le Parti Progressiste Dahoméen (PPD) d’Emile Derlin ZINSOU, l’Union Démocratique Dahoméenne (RDD), le Parti Nationaliste du Dahomey (PND) et le RDA, ont conduit Hubert Koudougou MAGA à la Présidence de la République du Dahomey le 26 juillet 1960. Celui-ci, premier Président du Dahomey, proclame l’indépendance du pays le 01 Aout 1960 et devient le père de l’indépendance béninoise.

L’indépendance d’un pays, que doit-on retenir ? 

Le Dahomey sous la présidence du Président Hubert Maga a décidé de rompre toute relation de soumission et de servitude envers le colon qu’est la France. Cet affranchissement historique permet au pays de se doter d’une loi fondamentale qu’est la constitution, d’un système politique respectant l’identité nationale et d’une administration souveraine.

De façon particulière, l’accession à l’indépendance du Bénin a apporté une reconnaissance de ses droits et devoirs au  plan national et international, une fierté nationale qui se manifeste jusqu’aujourd’hui à travers la fête de l’indépendance encore appelée fête nationale.

Célébration de fête de la souveraineté nationale (indépendance) au Bénin.

La célébration par le Bénin de la fête de la souveraineté nationale est prévue à la date du 1er Août de chaque année et est aussi appelée « fête nationale ». 

En effet, la fête nationale est toujours célébrée en grande pompe sur toute l’étendue du territoire nationale par le chef de l’Etat, les préfets et les maires des différentes communes. A l’occasion de cette journée festive, le pays assiste à un défilé militaire et civil devant les autorités et la population. De coutume, le chef de l’Etat a droit à une célébration particulière qui se fait en un lieu définit à l’avance et diffusée en direct à la télévision nationale. Depuis 1960, Cotonou est la ville où la fête a été célébrée le plus, principalement à la place de l’étoile rouge

Aussi, de 2006 à 2015, l’ancien chef de l’Etat le Docteur Thomas Yayi BONI a décidé que la fête soit tournante pour accompagner le développement de plusieurs villes. A cet effet, plusieurs villes ont eu la chance de connaitre la célébration de la fête de l’indépendance en présence du chef de l’Etat et ont eu pu de fait bénéficier de la construction de nouvelles infrastructures pour le bonheur de la population locale.

L’animation de la vie politique après l’indépendance 

Au lendemain de l’accession à la souveraineté nationale, une nouvelle constitution fut adoptée et un parti unique fut mis en place pour prévenir les mauvaises expériences pré indépendances. Il s’agit du Parti Dahoméen de l’Unité (PDU). Cette vision politique du président Hubert Maga n’a pas été appréciée des autres courants politiques qui existaient dans le pays à l’époque. Conséquences, le pays a connu alors une grande et longue période d’instabilité politique.

Cette instabilité record en Afrique est le fléau qui a gangréné la période d’après indépendance dahoméenne. Très tôt, en 1964 le pays a connu son premier coup d’Etat militaire qui a porté au pouvoir le colonel Alphonse SOGLO. Ensuite le pays a connu une longue série de coups d’Etat militaire ainsi que la remise du pouvoir dans les mains des civils jusqu’en 1972. De 1960 et 1972, le Bénin a connu douze changements de régimes politiques dont 5 militaires et 7 civils au point d’être qualifié « mauvais élève d’Afrique ». La particularité de ces changements radicaux et brusques de régimes est qu’ils sont faits sans effusions de sang. Le Bénin a donc connu durant cette période sombre de son histoire 7 différents présidents que sont :

  • Hubert Koudougou MAGA 
  • Alphonse SOGLO
  • Sourou Migan APITY
  • Maurice KOUANDETE
  • Emile Derlin ZINSOU
  • Paul Emile De SOUZA
  • Mathieu KEREKOU

Suite à cette période qui s’est achevée par l’arrivée au pouvoir du Général Mathieu KEREKOU, le nom « République du Dahomey » a été remplacé par celui de la « République populaire du Bénin » en 1972. Celui-ci abandonne ensuite la démocratie au profit du régime militaro-révolutionnaire marxiste-léniniste, crée le parti unique révolutionnaire PRPB (Parti Révolutionnaire Populaire du Bénin). Cette idéologie politico-économique a connu un échec cuisant qui s’est matérialisé par la grève générale de 1989.

Pour pallier aux échecs du régime révolutionnaire du général Mathieu KEREKOU qui a duré 18 ans, la conférence nationale des forces vives de la nation a été organisée et a conduit le pays au renouveau démocratique. 

Ce renouveau démocratique amorcé depuis 1990 a permis au Bénin de regagner la stabilité politique et d’expérimenter l’alternance démocratique au pouvoir ainsi que le libéralisme économique. Résultats des courses, le Bénin a connu depuis 1991 quatre différents présidents élus démocratiquement que sont Nicéphore Dieudonné SOGLO (1991-1996) Mathieu KEREKOU (1996-2006), Thomas YAYI BONI (2006-2016) et Patrice A. G. TALON (depuis 2016). 

En somme, l’accession à l’indépendance du Bénin a été une expérience  de grandes envergures qui lui a fait passer par toutes les humeurs politiques pour enfin trouver son chemin lié à la démocratie. 

Par contre, la volonté populaire de 1960 pour une indépendance totale n’est pas encore satisfaite car dans plusieurs domaines tels que la langue, la religion et la monnaie nous dépendons encore de l’occident.

Pour espérer être une nation souveraine à part entière, des réformes primordiales doivent être opérées par le Bénin dans le choix de l’orientation politique et économique ; dans la restitution de ses religions endogènes et dans la promotion de ses différentes valeurs culturelles ainsi que cultuelles.


Si vous avez aimé ce que vous avez lu (et seulement si vous avez aimé la qualité de l’article), vous êtes libre de nous laisser un LIKE ou un commentaire d’encouragement. Cela nous fera vraiment chaud au cœur et nous encouragera dans la parution d’articles toujours plus informatifs et utiles.

Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à plus de nos articles :

Vous cherchez un sujet précis ? Il y a actuellement autour de 100 articles.Dans ce cas, passez par : > Notre sélection d’articles par catégories <

Vous souhaitez trouver un article en dehors de cette petite sélection ?Consultez l’ensemble de nos articles : > Voir l’ensemble des articles <


Vous êtes également libres d’accéder à notre Page Facebook et notre Groupe Privé.


Etiquettes

Histoire


À propos de l'auteur

Lionel

Auteur du blog Visiter le Bénin. Lit beaucoup, adore voyager et ne passe pas une journée sans apprendre quelque chose.


Vous aimerez peut-être aussi

Les royaumes qui ont précédé l’actuel Bénin

Le roi Béhanzin, un résistant (1845-1906)

La Place de l’Etoile Rouge

Soyez informés de nos articles en premier !

>